LA SAGA DU BOGIE prise 5

Publié le par Projet MSR 274

La préparation des plans pour le bogie se poursuivent. Entretemps, il m'apparaît de plus en plus certain que ce bogie a été largement modifié depuis sa construction.

À l'origine il s'agit d'un bogie MSR standard, fabriqué par la Canada Switch & Spring (de M. Blackwell) avant 1897. Les ressorts éliptiques des extrémités étaient beaucoup plus minces, en particulier avec 5 lames au lieu de 12 comme présentement. Ce renforcement des ressorts expliquerait le fait que les extrémités du cadre d'essieux sont déformés vers le bas en raison de la trop grande force.

Pour l'illustrer, voici en premier le bogie standard de Montréal, tel qu'il apparaît dans un article du Electric Railway Review de 1895. 



Puis une photographie du bogie dans son état actuel, avant restauration



Enfin, une photographie de détail du bogie d'un tramway de 1895 prise par William Notman sur commande expresse de l'Association des chemins de fer électriques Nord-américains qui tint son congrès annuel dans la métropole en octobre de cette année.



Les principales modifications sont :

  1. Les boîtes d'essieux : autrefois des Canada Switch & Springs, maintenant des Montreal Steel Works (fabriquées à partir de 1898 et équipant les tramways de Montréal construits à partir de cette date ainsi que les bogies plus anciens rajeunis lors d'un séjour en atelier).
  2. Les ressorts éliptiques, autrefois plus minces et moins puissants. Maintenant, plus gros, avec plus de lames et cause de déformation.
  3. La poutre supérieure longitudinale, autrefois composée d'une âme en bois insérée dans deux fers en U boulonnés. Maintenant, deux fers plats prennent en sandwich les deux fers en U et rehaussent le tout d'environ 1 pouces. Une pièce de bois de 2 pouces d'épaisseur s'est ensuite ajoutée entre le bogie et la caisse, rehaussant d'autant le tout. 
Motif de ces changement ?

  • Hypothèse #1 : entre 1892 et 1912 les moteurs d'origines de faibles puissance et dimensions (probablement des 15 HP Royal Electric) ont été remplacés par des Westinghouse WH 67A dont les dimensions imposantes ont demandés des modications au chassis de la caisse (c'est d'ailleurs très visible sur la structure du bas de caisse) et le rehaussement de 2 pouces de la hauteur. Pour compenser cette modification (qui justifiait l'ajout de deux fers plats de chaque côté de la poutre supérieure), il fallait augmenter la hauteur dégagée par les ressorts. Mais ceci n'explique pas que ces ressorts eussent été remplacés par des plus puissants.
  • Hypothèse #2 : lors de la conversion en saleuse en 1913, le poids de l'équipement a demandé que les ressorts soient rendus plus puissants.
  • Hypothèse #3 : une combinaison des deux premières.
Qu'importe. Il est clair que si nous voulions ramener ce tramwya à son apparence de 1892 il faudrait modifier les boîtes d'essieux et poser des "Canada Switch & Spring" de 1892-1897, enlever les deux fers plats et changer les lames des ressorts éliptiques pour un modèle de 5 lames.

Nous visons la période allant de 1895 à 1899. Nous pouvons donc restaurer en enlevant les deux fers plats et en remplacant les ressorts éliptiques.   Les boîtes d'essieux peuvent être conservées si nous définissions la période de restauration comme étant après 1897. Cependant, chanceux que nous sommes, il existe sur le site d'Exporail, un ancien bogie non modifié standard de 1895 (les roues portant d'aileurs cette date). Il est très endommagé mais a conservé ses lames de ressort originales pouvant servir de patron pour des remplacement, ainsi que les boîtes d'essieux Canada Switch & Spring !

Pour illustration, voici quelques photographie de ce petit bogie qui a terminé sa carrière à la Montreal Tramways, sous la forme d'un wagonnet tombereau à ballast "maison".  Hélas, son entreposage extérieur a eu raison de sa condition.



Comparons la boîte d'essieux de la photo de 1894 avec la photo de 2009 du bogie préservé au musée.


Au dessus : boîte d'essieu Canada Switch & Springs, sur le MSR 386 [photo W. Notman, 1895]

En dessous : boîte d'essieur Canada Switch & Springs, sur le bogie de tramway en train de se désagréger (hélas!) sur le site.  Il faudra d'ailleurs penser à le sortir de là et à le préserver.





Finalement, pour comparaison, voici un détail du bogie du MSR 274. On voit la boîte d'essieu Montreal Steel Works (1898 et +), ainsi que les ressorts éliptiques plus épais et puissants.  La déformation du cadre d'essieu est nettement visible à l'extrémité, provoqué par la trop grande force du ressort !



Le temps a fait ses ravages... Mais l'information est encore présente.

Il sera cependant plus simple de conserver les boîtes d'essieux actuelles (en refaisant le bearing en laiton qui manque) et en remplacant les lames de ressort pour un modèle approprié. Une solution mitoyenne qui économisera sur les coûts mais sera conforme à la période finale visée, soit 1898-1899. 

On en reparlera plus tard !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article