Départ du bogie pour l'atelier à Sainte-Catherine

Publié le par Projet MSR 274

Finalement, après moult discussions, le bogie du tramway a quitté le site du musée. Il reviendra totalement restauré. En fait, étant donné l'ampleur des travaux, il s'agit d'une reconstruction.  De son côté, l'ébéniste de St-Clet a repris les travaux sur la caisse après un hiatus beaucoup trop long.

 

 

P8312471small.jpg

 

[départ du bogie du MSR 274 vers l'atelier de Sainte-Catherine. © Exporail]

 

 

Dilemme sur les poutres supérieures

 

Lors de la livraison du tender de la Maritime 5, fraîchement restauré par une entreprise de Sainte-Catherine, nous avons profité de la présence de la grue et du camion de transport pour expédier le bogie du tramway.  Je suis en train de finaliser les détails des travaux à effectuer étant donné que deux options s'offrent à nous :

 

  1. remplacer les deux poutres supérieures par une nouvelle construction conforme à l'origine (ce qui implique de changer les 4 ressorts elliptiques à 10 lames installés vers 1913 par un modèle à 4 lames similaire à celui d'un autre bogie conservé au musée et dont je parlais dans un précédent article).
  2. remplacer les deux poutres supérieures par une nouvelle construction identique à la disposition actuelle: âme en bois insérée entre deux fers en C, le tout compressé entre deux fers plats.  Mais cette installation bancale ne représente pas la période retenue : 1892-1898. 

P9022569-Small

[condition actuelle de la poutre supérieure - © Exporail]

 

09-349-80-3929-Bogie-details-small.jpg

[Construction d'époque de la poutre supérieure. Détails d'une photo de 1900. © Archives de l'ACHF,.80-3929]

 

On notera clairement l'absence des fers plats latéraux. Nous ne les reproduirons donc pas sur le bogie restauré pour être conforme à la période visée.

 

 

 

P9032611-small.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[ressort elliptique, condition actuelle, tramway MSR 350. © Exporail]

 

P9036677small.jpg

[ressort elliptique, condition actuelle, tramway MSR 274 © Exporail]

 

On constate que le ressort elliptique du tramway 350 est tout à fait conforme au modèle que nous devons reproduire. Les dimensions en seront prises pour faire les copies. Il est composé de 4 lames dont l'arc est de faible amplitude.  Les ressorts elliptiques du tramway 274 ont été doublés vers 1912 au moment de la conversion en saleuse à cause du poids de l'équipement emporté. Un total de 8 lames. Le principal défaut a été d'affaiblir le cadre inférieur du bogie, celui où s'insèrent les paliers d'essieux. Un redressement à chaud sera nécessaire pour ramener la forme originale.

 


 

Finition du bogie

 

À la grande surprise de plusieurs, le bogie va revenir peint ... en blanc, selon un usage hérité des tramways hippomobiles. 

 

Le panier de sauvetage avant sera également réparé et repeint en blanc. Je me questionne encore sur la pertinence de le réinstaller pour la période concernée étant donnée son apparence. Des paniers plus primitifs semblent avoir été la règle sur les tramways de Montréal entre 1892 et 1898. Un modèle similaire au Kimball de 1895 était en usage. Nous n'en avons pas en collection.

 

11-247-80-2268-274-small.jpg

[panier actuel, MSR 274. Photo de 1947. © Archives de l'ACHF, fonds Molder 80-2268]

 

Binns-386-1894-Notman-small.jpg

[Panier tupe Kimball. Détail d'une photographie de Notman de 1895]

 

Kimball-fender-1895.jpg

[Image du brevet de 1895 pour le panier Kimball]

 

 

Plusieurs éléments restent encore à déterminer, comme la conservation ou non du dispositif de nettoyage des voie (une espèce de chasse-neige), constitué de deux lames sur un appareil manoeuvré par levier. J.G. Brill le commercialisait sous le nom "Brill Track Scraper". La firme Van Dorner & Dutton Co le commercialisait sour le nom "track cleaner".

 

trasck-cleaner-1905small.jpg

[image trouvée sur Google Books]

 

Les photographies des années 1892-1895 ne montrent aucun système similaire installés. Nous allons faire sabler et peindre les parties métalliques de ce dispositif (présent sur le 274 en 1947) mais nous ne le réinstallerons très probablement pas en raison de l'absence de documents visuels prouvant qu'il était en service pendant la période 1892-1895.

 

[la suite au prochain épisode!]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article