Démontage du bogie

Publié le par Projet MSR 274

Le démontage du bogie de tramway débute chez Groupe DPS dès le 11 janvier. Trois jours plus tard, avec un membre de l'ACHF dont la spécialité est l'électricité, on procède à une inspection afin de voir, s'il est possible, dans quelle condition se trouvent les moteurs.

DPS-11janvier2011-009.jpg DPS-11janvier2011-007.jpg

Les ouvriers doivent utiliser une torche pour couper plusieurs têtes de boulons, trop figées par la corrosion. La poutre supérieure se désagrège totalement et il n'est pas possible d'en conserver une seule section. Les mesures sont prises pour les remplacer. La poutre supérieure contient également une âme en bois dur donnant à la fois rigidité et souplesse à l'ensemble. Cette âme de bois est composée de 3 pièces individuelles qu'il faut également remplacer. Nous allons pouvoir conserver les pièces originales comme référence.

DPS-11janvier2011-012.jpg DPS-11janvier2011-014.jpg

Les boîtes d'essieux sont dégagées (ressorts enlevés, trappes ouvertes). On constate qu'il n'y a aucun "dust-guard" à l'arrière. L'étoupe de lubrification est encore présente (ajoutée par des bénévoles de l'ACHF en 2008). Dans l'ensemble, les boîtes d'essieux demandent uniquement un nettoyage, sablage et peinture (externe). Les coussinets ("bearings") en bronze seront retirés et conservés comme référence. Ils seront remplacés par des pièces moulées pour les remplacer, mais uniquement dans la perspective d'un remorquage à vitesse lentes.

DPS-11janvier2011-035.jpg DPS-11janvier2011-039.jpg

Les blocs de fixation des têtes de ressorts hélicoïdaux qui sont insérés, normalement, entre les deux fers en "C", ne sont pas récupérables. Un de ces blocs a même fendu en deux lors du démontage. Ils seront reproduits en acier.

DPS-11janvier2011-024.jpg

Bien entendu, tous les ressorts, tiges filetées et boulons à tête carrée sont également à remplacer par des neufs. Il faudra faire usiner à mesure.

DPS-11janvier2011-038.jpg


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article